N° 381

 

La chute n'est pas un échec. L'échec, c'est de rester là où on est tombé.

 

Socrate

 Mot de la présidente

Compte-rendu de l'Assemblée Générale 20 février 2015

Commission d'accessibilité de Lyon métropole

Témoignage : je suis devenue electrohypersensible

Journée Nationale de l'Audition 2015

Sortie à Grenoble

Adhésion aldsm et revue 6 Millions de malentendants

Stage d'été de lecture labiale avec l'ARDSS

Rappel et prochaines réunions

 

 

Chers adhérents et amis,

J'ai toujours autant de plaisir à vous rencontrer et lors de l'Assemblée générale, nous étions nombreux.

Un changement a été annoncé. Place aux plus jeunes, c'est normal. Nicole est donc notre nouvelle présidente, moi la vice-présidente et je la remercie sincèrement. Vous trouverez ci-après la liste des nouveaux responsables.

Pour le bien de tous nos malentendants, courage à cette nouvelle équipe et courage à tous les malentendants qui nous restent fidèles.

Du fond du coeur, merci à tous.

Simone Duroux

 

 

 

Assemblée Générale du samedi 21 février 2015

 

Après quelques discussions pour permettre à tout le monde d'arriver, de se retrouver ainsi que d'accueillir de nouvelles personnes, l'assemblée générale a commencé vers 15 heures.

 

26 personnes étaient présentes, 3 excusées.

 

Simone Duroux, en qualité de présidente, a alors pris la parole pour un mot de bienvenue. Elle a ensuite cédé le micro, relié à la boucle magnétique, à Nicole Leitienne pour une présentation au format powerpoint. Cette présentation était rétro-projetée pour que tout le monde puisse suivre ce qui était dit, la visualisation permettant une meilleure compréhension par tous.

 

Le rapport d'activités avait été transmis auparavant par écrit et en détail dans le précédent bulletin de la Sourde Oreille. Il a été approuvé, ainsi que le rapport financier, à l'unanimité des personnes présentes.

 

Quelques points sont à retenir :

 

Ce qui augmente : les frais liés à la constitution du fonds documentaire.

 

L'ALDSM dispose d'une bonne réserve financière. Il est proposé de la garder pour parer à une baisse de subventions ou des prestations (CARPA).

 

Il a été procédé ensuite à l'élection du nouveau conseil d’Administration ainsi que du nouveau Bureau.

 

Nicole LEITIENNE succède à Simone DUROUX au poste de présidente ;

 

Simone DUROUX occupera le poste de vice-présidente ;

 

Suzette MALLEIN occupera celui de trésorière ;

 

Françoise HOSTEIN celui de secrétaire ;

 

Rachel POIRIER celui de secrétaire adjointe.

 

Certains membres du CA se voient confier des tâches spécifiques :

 

Colette PREVOSTO sera en charge du fonds documentaire ;

 

Jean-Maurice PLISSONNIER sera chargé de la mise en forme du bulletin mensuel La Sourde Oreille.

 

Simone DUROUX a conclu cette assemblée générale par un mot de remerciement.

 

À la fin de l'AG, les anciens ont pu se reconnaître lors du visionnage d'un petit film d'une sortie datant de 1999 au Musée du chapeau dans la Loire. Ceux ayant moins d'ancienneté ont pu s'amuser à chercher les visages connus et s'instruire sur l'art de la chapellerie.

Rachel Poirier

 

 

 

Commission d'accessibilité de Lyon

 

Le mardi 23 janvier, la CCA (Commission Communale d'Accessibilité) s'est réunie de nouveau à l'Hôtel de Ville de Lyon.

 

Après les mots de bienvenue de Madame RABATEL, adjointe au Maire de Lyon, déléguée à l'égalité femmes-hommes et aux personnes en situation de handicap, complétés de remarques sur les événements de la semaine précédente, la réunion se déroula en trois parties.

 

1) Les deux personnes chargées de la Mission Handicap de l'Université de Lyon ont détaillé l'accessibilité des jeunes porteurs de handicaps divers à l'enseignement supérieur, sur les territoires de Lyon et Saint-Étienne. Leur récente enquête a recensé 1 141 élèves handicapés sur 18 établissements.

 

A l'université, l'accueil et la coordination s'opèrent entre étudiants, tandis que les grandes écoles, elles-mêmes, sont généralement opérationnelles avec accueil, suivi, compensations pédagogiques et aménagement des épreuves, gérés au niveau de chaque établissement.

 

Pour des études supérieures, deux mots sont importants, préparation et anticipation : il faut s'informer, contacter, demander, visiter… Il y a partout des possibilités.

 

2) Ensuite, Madame RABATEL nous consulta pour l'évolution de la CCA, suite à l'ordonnance du 26 septembre 2014 relative à la mise en accessibilité du domaine public avec les Ad'AP (Agenda d'Accessibilité Programmé).

 

Toute commission de ce type a de nouvelles missions et doit accueillir de nouveaux usagers de la ville : personnes âgées, commerçants, cyclistes… On élargira donc cette commission, tout en gardant une seule personne par association.

 

3) Madame RABATEL précisa enfin les échéances :cette commission devra :

 

- au 1er mars 2015, avoir reçu toutes les déclarations d'état d'accessibilité des ERP (Établissements recevant du public) publics et privés

 

- en juin 2015, avoir établi l'agenda des prévisions de mise en accessibilité de chaque établissement.

 

Travail à réaliser en groupes de travail avec les associations, très compliqué car la ville recense plus de 17 000 ERP !

Nicole Leitienne

 

 

 

Je suis devenue électrohypersensible

 

Il y a encore 18 mois de cela, j'étais très épanouie, tant du côté personnel que professionnel, lorsque tout a basculé. Occupée à profiter pleinement de la vie, j'ai pris conscience trop tard que quelque chose n'allait pas. En quelques semaines, les petits-bobos-ça-va-passer qui me taquinaient depuis plusieurs mois sont devenus de véritables souffrances : maux de tête, vertiges, insomnies, douleurs musculaires, fatigue XXL, problèmes de mémoire, attention, concentration… et les autres "Oh ! ça s'est rien" se sont révélés de véritables symptômes.

 

Et côté médecins ? C'était l'errance médicale totale ; à part quelques rictus et autres "pfftt !", aucune information, aucun conseil ou suggestion de prudence.

 

J'ai eu la chance heureusement à cette période de discuter avec quelqu'un qui m'a expliqué ce qu'était l'électrosensibilité (jamais entendu parler) et le Syndrome d'Intolérance aux Champs ElectroMagnétiques. Il m'a indiqué les précautions à prendre en urgence ; à cette époque, je ne sortais plus beaucoup, j'avais de plus en plus de difficultés pour me déplacer, monter, descendre les escaliers… Alors sans grande conviction mais surtout déterminée à me sortir de ce guêpier, j'ai suivi ses conseils : débrancher toute source électrique dans la chambre, éloigner mon téléphone portable, etc. Au bout de quelques jours, j'ai réalisé que certains symptômes commençaient à diminuer. Enfin je comprenais ce qui m'arrivait et surtout j'apprenais comment enrayer cette dégradation !

 

J'ai adhéré à une association de gens EHS. Pas des mutants ou des "c'est-dans-la-tête", mais des monsieur-madame-tout-le-monde qui se sont retrouvés, eux aussi du jour au lendemain, en grande difficulté. Il n'y a pas de profil EHS : cela touche aussi bien hommes que femmes, enfants, adolescents, sportifs, pas sportifs…

 

Notre point commun avec les quelques-uns que je connais : l'utilisation intensive au travail et à la maison des moyens de communication (téléphone portable, ordinateur, tablette) et les antennes relais ou lignes à moyenne/haute tension à proximité. Je suis la seule personne malentendante du groupe. (J'ai dû faire désactiver mes prothèses auditives afin qu'elles ne communiquent plus entre elles).

 

A ce jour, j'ai pu récupérer une part d'autonomie. Je ne peux toujours pas reprendre le travail. Ce syndrome a eu également un retentissement très important sur ma vie familiale et sociale. Pourtant, malgré toute la souffrance occasionnée, je fais partie de ceux qui ont de la chance. De plus, j'aime la vie et je reste déterminée à ce qu'elle redevienne la plus normale possible.

 

La contre-information qui est médiatisée est scandaleuse. De plus en plus de personnes sont touchées par ce syndrome. Alors que leur vie et leur santé seraient préservées en appliquant simplement les principes de précaution.

 

On peut consommer, mais avec modération

 

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter les sites suivants (liste non exhaustive) :

 

www.electrosensibledefrance.org (conseils, témoignages…)

 

www.priartem.fr

 

www.robindestoits

 

 

Journée nationale de l'audition, jeudi 12 mars 2015

 

La 18ème journée de l'audition aura lieu le 12 mars prochain, le thème en est :

 

" Mieux entendre pour mieux vivre et bien vieillir :

 

L’audition concerne toutes les tranches d’âge : du plus jeune - avec les habitudes d’écoute liées aux baladeurs numériques -, en passant par les salariés - avec la problématique du bruit au travail, jusqu’aux personnes les plus âgées - avec la perte d’audition liée au vieillissement-. "

 

 

Sortie du samedi 30 mai à Grenoble

 

Nous ferons le voyage en train à partir de la gare de la Part Dieu, départ 8h14, arrivée 9h46 où nous serons accueillis par nos amis Grenoblois. Ils nous préparent :

 

Une visite guidée adaptée au Musée de peinture (10 h30 à 12h) de l’exposition : "De Picasso à Warhol - Une décennie d'acquisitions" Puis, déjeuner au restaurant et après-midi tranquille dans un parc ou plus sportif pour ceux qui le veulent !

 

Retour probable : départ de Grenoble à 17h01, arrivée 18h46 à la Part Dieu

 

Compte tenu du fait que vous pouvez avoir des réductions diverses, chacun prendra ses billets à l'avance, merci.

 

Pour assurer les réservations au restaurant, merci d'adresser un petit mot de pré-inscription au plus tard le samedi 18 avril, merci.

 

Cotisation 2015 et abonnement au magazine "6 Millions de Malentendants" :

 

Pour ceux qui n'ont pu assister à l'Assemblée générale, nous précisons :

 

La cotisation 2015 est maintenue à 25 €. La feuille d'adhésion ou ré-adhésion est jointe à ce bulletin. Vous pouvez, si vous le désirez, la compléter par l'abonnement à 15 € au magazine national"6 Millions de Malentendants"

 

date limite du règlement : 20 mars (imposée pour l'abonnement)

Merci d'adresser un seul chèque, à l'ordre de l'ALDSM, à la trésorière :

Suzette MALLEIN (trésorière), 686 Chemin des Bruyères, 38110 DOLOMIEU.

 

Le stage d'été de lecture labiale avec l'ARDDS

 

Comme chaque année, l'ARDDS organise en août 2015, à Besançon (Doubs), deux stages de formation et d'entraînement à la lecture labiale d'une semaine chacun : du dimanche 16 au dimanche 23 août et du lundi 24 au lundi 31 août.

 

Si vous êtes abonné au magazine "6 Millions de Malentendants", vous trouverez les informations détaillées à la page 8 du numéro 16 de janvier 2015.

 

Sinon, tout est sur le site de l'ARDDS, page : http://www.ardds.org/content/stages-dété

 

Rappel :

 

Week-end de lecture labiale des 21 et 22 mars

 

Pour tous ceux qui participent à ce stage, rendez-vous le samedi 21 mars à l'accueil de la maison Saint-Joseph à 9h. 

 

PROCHAINES REUNIONS :les samedis suivants 

 

21-22 mars : stage de LL. Pas de réunion au local 

18 avril à 14h30 : Projection d'un film au local 

30 mai : Voyage à Grenoble (voir ci-dessus)

20 juin : déjeuner au restaurant (précisions dans un futur bulletin)

 

 

Prochaines permanences des lundis 14h à 16h :

30 mars (au lieu du lundi de Pâques, 6 avril ; 4 mai ; 1er juin.