"La perfection, ce n’est pas de faire quelque chose de grand et de beau, mais de faire ce que l’on fait avec grandeur et beauté"

Swâmi PRÂJNANPAD (maître spirituel indien 1891-1974)

 

 

 

 

 Comme à l'accoutumée, notre Assemblée Générale s'est tenue le samedi 20 février au local : 13 rue Antoine Lumière, Lyon 8ème. Vingt-neuf adhérents étaient présents et onze excusés.

Les rapports financiers et d'activité furent approuvés à l'unanimité. Le conseil d'administration et le bureau ne furent pas modifiés.

 

Rapport d’activité 2015

 

Communication : Nous publions notre bulletin mensuel "La Sourde Oreille" et nous en adressons environ cent cinquante exemplaires à des adhérents, associations et professionnels partenaires. Il relate l'essentiel de nos activités et est un lien toujours apprécié. Merci à Jean Maurice PLISSONNIER qui a pris la responsabilité de la qualité de son contenu et à tous ceux qui participent à sa rédaction.

L'activité de notre courriel nous permet de faire passer de nombreuses informations à un nombre de plus en plus grand d'adhérents et de partenaires. Son abondance a nécessité récemment le partage de notre boîte électronique.

Notre site internet, tenu régulièrement à jour par Rachel POIRIER, établit facilement le contact avec notre association.

Nous assurons une permanence mensuelle qui nous permet d'accueillir des personnes en grand désarroi face à une surdité acquise parfois brutalement et/ou de forts acouphènes… Nous tentons de les aider.

 

Activités adhérents en 2015 :

En janvier 2015, nous nous sommes retrouvés nombreux au local, autour des différents jeux de société, avant la traditionnelle brioche des rois.

Le 21 février, l'Assemblée Générale réunit au local de nombreux adhérents, les différents rapports ont été approuvés à l'unanimité des personnes présentes et représentées.

Comme chaque année, nous avons participé à la journée nationale de l'audition le jeudi 12 mars.

Les 21 et 22 mars, notre habituel stage de deux jours à la Maison Saint-Joseph pour nous perfectionner en lecture labiale, si importante pour nous, a réuni trente personnes, autour de trois orthophonistes attentionnées, Julie DUPONT, Florence LEROY et Céline GATEAU, les mêmes qu'en 2014. Nous avons, alors, accueilli huit personnes non-adhérentes à notre association dont certaines fidèles à notre stage, et quatre élèves orthophonistes parmi les huit qui en avaient fait la demande, elles ont apprécié de connaître le déroulement de séances en groupe.

En avril, nous étions réunis au local pour la projection d'un film bien évidemment sous-titré.

Le 30 mai, nos adhérents ont pu apprécier l'accueil de nos amis de l'ARDDS38 à Grenoble où nous avons profité d'une visite du musée, un repas au restaurant et une sympathique montée au fort de la Bastille, belle journée ensoleillée.

Notre dernière rencontre de la saison, le 20 juin, fut l'occasion de remercier Simone DUROUX pour ses sept années de présidence de notre association, lors d'un déjeuner au restaurant l'Estanguet à Saint-Priest.

En septembre, le forum des associations de l'arrondissement a permis le contact avec de nouvelles personnes à la recherche d'information sur la surdité et l'exposition de l'Handiphone par Maxime RINNA interpella les curieux. Notre réunion au local marqua le début de la nouvelle saison et ce fut aussi l'occasion pour certains de faire une visite adaptée du Vieux Lyon, en cette Journée du Patrimoine 2015.

Le 17 octobre, la visite du Musée des Canuts se révéla bien intéressante

Le 21 novembre, la conférence sur la santé psychique des personnes malentendantes, par mesdames Aurore JUAN, psychiatre, et Laetitia LEFILS, psychologue, du CMP Vaise fut très appréciée de tous.

Enfin, le 20 décembre, notre réunion fut avancée à 12h pour notre traditionnel repas de Noël.

 

Relations extérieures : Nous avons participé à la journée de l'audition, le 12 mars à la porte de notre local, sur le thème " Mieux entendre pour mieux vivre et bien vieillir " et l'une de nos adhérentes, Valérie CAILLAUD a organisé conférences et actions de sensibilisation au sein de son entreprise.

Nous participons toujours régulièrement aux commissions d'accessibilité de la ville de Lyon, de la Métropole (prolongement de celle du Grand-Lyon), de Villeurbanne et de nombreuses communes limitrophes, pour faire connaître les besoins des malentendants et aider aux aménagements. Nos interlocuteurs sont généralement attentifs et souvent étonnés de nos besoins. De nombreux adhérents y participent activement. Merci à tous.

Nous avons participé, grâce à Maxime RINNA, concepteur de l'Handiphone, aux Trophées de l'Innovation organisés par la CARSAT et AG2R : en remportant l'un des trois prix, nous avons pu continuer à aider Maxime et son partenaire Lionel BEAUDOIN dans leurs recherches. Nous leur souhaitons plein succès pour la suite.

Cette année encore, plusieurs d'entre nous ont participé à la formation des personnels de KEOLIS (transports publics lyonnais), organisée par le CARPA.

Nous participons à diverses conférences, cherchons toute information utile à connaître pour le mieux-être de nos adhérents. Nous recevons bien volontiers les étudiants qui font appel à notre association pour compléter leur formation, les scientifiques et chercheurs qui nous sollicitent…

Notre association est affiliée au SSSMR (Service Social des Sourds et Malentendants du Rhône) qui gère le CIS Rhône-Alpes (Centre d'Information sur la Surdité), au Bucodes-SurdiFrance, au CARPA (Collectif des Associations du Rhône pour l'Accessibilité). Elle suit les avancées des prises de conscience, nationales voire internationales, sur nos besoins en tant que malentendants et les progrès de notre accessibilité. Nous remercions toutes les personnes qui nous aident, les orthophonistes, les audioprothésistes, et tous ceux qui nous écoutent et nous informent.

Nous accentuerons toujours nos efforts dans le but de faire de mieux en mieux pour nos adhérents ainsi que pour toute personne malentendante ou devenue sourde et pour faire connaître notre association.

Merci à tous ceux qui participent à nos réunions et nous soutiennent.

Nous avons bénéficié cette année d'une subvention de la ville de Lyon et de celle de la ville de Villeurbanne. Ces subventions nous ont permis d'assurer le fonctionnement général de notre association. Nous les remercions tous vivement.

Comme chaque année, nous poursuivrons nos activités :

- permanences le 1er lundi de chaque mois (14h-16h)

- réunions le 3ème samedi de chaque mois à 14h30

Nicole Leitienne, présidente – Suzette Mallein, trésorière

 

 

Les risques liés au bruit

 

Nous vous signalons le site de l’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS) qui a mis en ligne un dossier sur les risques liés au bruit.

On ne devient pas sourd seulement en s’exposant à la musique diffusée à plein volume. Ce site traite de l’exposition au bruit sur les lieux de travail. Lorsque l’on est exposé toute la journée, on peut voir son audition altérée profondément et surtout durablement.

Mais il n’y a pas que l’audition, le bruit peut être à l’origine d’accidents, avoir des conséquences sur la qualité du travail et sur la santé en général : systèmes nerveux, cardiovasculaire, digestif...

Si vous êtes continuellement exposé(e) au bruit, ce site propose un certain nombre d’outils :

– un guide pour analyser un problème ou pour suivre son analyse par des experts ;

– un recueil de fiches présentant des solutions de réduction du bruit en entreprise ;

– un questionnaire pour découvrir les points forts, les lacunes, les besoins de l’entreprise en matière de prévention du bruit ;

– une brochure à télécharger (PDF) ;

… etc.

Lien : http://www.inrs.fr/risques/bruit/ce-qu-il-faut-retenir.html

JM Plissonnier

 

Carte d'invalidité (suite exposé Olivier Peyrol)

 

Même si 54% de nos adhérents ont une carte d'invalidité, il peut être utile d'en donner quelques précisions :

La carte d'invalidité a pour but d'attester que vous êtes en situation de handicap. Elle est accordée sans conditions de ressources ni d'âge, mais sous les conditions suivantes :

- il faut avoir un taux d’incapacité égal ou supérieur à 80% ou être titulaire d’une pension d’invalidité ;

- il faut être français résidant en France ou à l’étranger ou étranger résidant en France et en situation régulière, quelle que soit la durée du séjour ;

- elle est attribuée pour une durée déterminée (1 à 10 ans) ou à titre définitif.

Elle donne droit à des avantages spécifiques dans les transports et la fiscalité :

- elle permet d'avoir accès aux places assises dans les transports en commun, dans les espaces et salles d'attente ainsi que dans les établissements et les manifestations accueillant du public (pour vous et la personne qui vous accompagne) ;

- elle donne la priorité dans les files d'attente des lieux publics ;

- elle donne droit à des réductions dans certains transports en commun (SNCF, Air France…) et la gratuité dans les musées municipaux lyonnais ;

- une demi-part supplémentaire pour le calcul de l'impôt sur le revenu ;

- abattement ou dégrèvement éventuel de la taxe d'habitation et de la taxe foncière ;

- exonération éventuelle de la redevance télévisuelle.

Elle est à demander à la MDPH, par dépôt ou lettre recommandée avec accusé de réception, à l'aide d'un formulaire (à demander à la Maison du Rhône de votre domicile).

Ce formulaire rempli doit être accompagné de :

- le projet de vie (qui peut être formulé sur papier libre) ;

- une photocopie de la carte d'identité ;

- une photocopie d'un justificatif de domicile ;

- une photo d'identité.

Si vous ne remplissez pas les conditions pour avoir la carte d'invalidité, vous pourrez obtenir la

Carte de "priorité pour personne handicapée"

- elle remplace la carte « station debout pénible » et donne la priorité dans les files d’attente ;

- elle est délivrée à toute personne atteinte d’une incapacité inférieure à 80% rendant la station debout pénible.

Nicole Leitienne

 

Malentendus, Actes Sud, 2013

 

L'histoire de Malentendus est inspirée de la vie de l'auteur, Bertrand Leclair. Père d'un enfant Sourd, il va être amené à se questionner sur l'éducation à lui délivrer : LSF ou éducation oraliste. L'auteur s'interroge sur son rapport à la langue et à sa transmission.

Dans son roman, il met en scène la famille Laporte, confrontée à ce problème d'éducation de leur enfant sourd. Le père interdisant toute communication gestuelle en s'appuyant sur les écrits scientifiques mis en avant à cette époque, la mère se soumettant à son mari, se consacrant entièrement à cet enfant délaissant ses deux autres qui vont forcément en souffrir. Tout au long du livre, on découvre l'histoire des Sourds, plutôt méconnue.

Une pièce de théâtre, intitulée Malentendus, l'enfant inexact, a été tirée de ce roman. J'ai eu l'occasion de la voir au théâtre de la Renaissance à Oullins le 12 février.La LSF et le français oral se partageait la scène. Une vidéo avec un interprète ou quelques passages transcrits était visible au dessus de la scène.

La transcription intégrale n'étant pas prévue, j'ai demandé et j'ai pu avoir accès au texte de la pièce préalablement au spectacle, faveur accordée à condition de ne pas divulguer cet écrit. La lecture préalable du livre, la réservation d'une place dans les premiers rangs et quelques restes de bases de LSF m'ont permis de suivre la pièce intégralement.

Des efforts ont été faits pour pouvoir rendre le spectacle accessible à tous et j'ai apprécié. Cela encourage à persévérer dans nos démarches pour rendre le monde le plus accessible possible à tous.

Ce livre fait partie du fonds documentaire disponible à l'ALDSM pour ses adhérents.

Rachel Poirier

 

PROCHAINES REUNIONS :

les samedis suivants à 14h30

samedi 19 et dimanche 20 mars : Stage de lecture labiale 

16 avril : musée des Confluences (voir ci-dessous) 

21 mai : au local, jeux collectifs

Prochaines permanences des lundis 14h à 16h : 4 avril ; 2 mai ; 6 juin.

 

Notre rencontre d'avril

Le samedi 16 avril, nous vous proposons une journée en compagnie de nos amis grenoblois, autour d'une visite guidée en 2 groupes (14h15 et 15h15) au Musée des Confluences, 86 quai Perrache, Lyon 2ème. La première visite sera réservée en priorité à ceux qui doivent rentrer en train.

Accès : Depuis la gare de la Part Dieu ou Perrache : tram T1, arrêt Musée des Confluences. En voiture, parking du musée, rue Vuillerme

Tarif : Un repas en commun est proposé à 11h45 au "Comptoir Gourmand" situé au 4ème étage du Musée, avec plat chaud + pâtisserie + boisson + café pour ceux qui le désirent à 16 €.

Les visites sont offertes par l'association.

Pour ceux qui n'ont pas de carte d'invalidité, l'entrée au musée (7 €) sera à régler sur place.

En fonction du temps libre restant et de la météo du jour, une promenade sur les quais du Rhône ou la poursuite de la visite du musée complétera cette journée.

Vous pouvez rejoindre un groupe, soit à la Part-Dieu à l'arrivée des grenoblois à 10h45, soit au Musée, à l'entrée des groupes en bas à droite des marches, à 11h35 pour le repas ou 30 min avant une visite.

ATTENTION, vous pouvez venir avec famille ou amis dans la limite des places disponibles, ne tardez pas à vous inscrire.

_____________________________________________________________________

Bulletin d'inscription à la sortie au Musée des Confluences, samedi 16 avril 2016

NOM et Prénom : …………………………………………………………………………………………………………………

- Je souhaite prendre le repas : OUI, accompagné de … personnes  NON

Montant du chèque : …… X 16 € =………, à l'ordre de l'ALDSM

- Je serai au rendez-vous à la Part-Dieu à 10h45 : OUI NON

ou

- Je serai au rendez-vous au Musée à 11h35 : OUI NON

ou

- Je serai au rendez-vous au Musée seulement pour : la 1ère visite à 13h45 la 2ème visite à 14h45

- J'ai une carte d'invalidité : OUI NON

Inscription obligatoire dès à présent et avant le 31 mars, à l'aide de ce bulletin complété et accompagné du règlement du (ou des) repas, adressé exclusivement à :

Suzette MALLEIN (trésorière), 686 Chemin des Bruyères, 38110 Dolomieu