N° 390

"Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères sinon nous allons tous périr comme des idiots"
Martin Luther King

 

 

 

 

 

Conférence-Débat à l'UASS (Unité d'Accueil et de Soins des patients Sourds)

 

Le mercredi 9 décembre 2015, nous étions trois adhérents de l'ALDSM pour assister à une conférence-débat au sujet de la plate-forme CLIMA (CLInique de Médecine Ambulatoire) à l'hôpital Edouard Herriot. Cette unité de soins est sous la responsabilité du Pr CHAPURRLAT.

Les médecins généralistes, Mmes Eva PREGNIARD et Laura CONTI, ont d'abord présenté le contexte. L'unité a ouvert ses portes il y a un an après 3 ans de préparation du projet. Celui-ci est né du constat que l'offre de soins en région Rhône-Alpes était à améliorer. La ville de Grenoble a été la première à avoir un service de soins adapté pour les personnes Sourdes, créé il y a 20 ans. Sur Lyon, une véritable carence existait malgré les demandes et un vrai besoin.

Ensuite a eu lieu une présentation de l'équipe. Celle-ci comprend deux médecins généralistes, une secrétaire, une assistante sociale, des interprètes. Il a été mis en avant le souhait d'avoir un intermédiateur. Ce dernier n'a pas le rôle d'un interprète mais celui de faire le lien entre les médecins et les patients en expliquant directement certains actes médicaux, par exemple, ou en permettant au patient de mieux comprendre le jargon médical.

Par la suite, il nous a été présenté en images la structure CLIMA et le fonctionnement du parcours spécifique (accueil administratif et consultations spécifiques sans passer par l'accueil général de l'hôpital). La secrétaire étant bilingue LSF/français, la prise de rendez-vous ou tout autre contact peut se faire par mail ou par skype (tchat vidéo)

Les consultations peuvent être uniquement médicales, avec ou sans interprète. Il est possible aussi de consulter une assistante sociale en lien direct avec les médecins. Une prise en charge psychologique est également possible au sein de la structure, soit directement, soit en passant par les médecins en lien avec le CMP (Centre Médico-Psychologique) de Vaise.

Enfin les perspectives ont été abordées. Pour l'instant CLIMA est ouvert seulement 2 jours par semaine, il est envisagé d'ouvrir davantage. Il paraît essentiel à l'équilibre de la structure de recruter un intermédiateur masculin et de développer les partenariats avec des spécialistes d'autres services. L'équipe aimerait aussi compter un professionnel Sourd (médecin).

Adresse : Hôpital Edouard Herriot, 5 place d'Arsonval, 69003 (métro D, Grange Blanche) – Pavillon R

(parking gratuit dans l'hôpital, pour les personnes munies de la carte d'invalidité)

Pour prise de rendez-vous : - par sms au 07 84 00 05 60

- par courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

- par fax : 04 72 11 24 02 (ou 01)

Françoise Hostein Rachel Poirier

 

 

Une assurance pour les prothèses

 

En décembre 2015, l’ALDSM et le Gan Assurances ont signé un partenariat pour assurer implant cochléaire, prothèse auditive et système HF. En effet, nos appareils auditifs ne sont pas protégés contre les accidents, le vol, l’incendie/explosion ou la perte. Au regard du coût d’achat, il est de nos jours pertinent de pouvoir compter sur une assurance.

En conséquence, à partir du 1er janvier 2016, les adhérents, à jour de leur cotisation, peuvent bénéficier de ce contrat de groupe à des prix attractifs.

Pour les implants cochléaires, il n’y a ni franchise, ni vétusté en cas de sinistre, ni surprime pour le système HF.

Pour les prothèses auditives, il n’y a ni franchise, ni vétusté en cas de sinistre pendant les 2 premières années, ni surprime pour le système HF.

Tous les détails se trouvent sur les pages dédiées du site web de l’association. Vous pouvez également nous faire un mail ou nous solliciter de vive voix lors d’une permanence.

Valérie Caillaud

 

 

Compte-rendu de l'exposé de M. Olivier PEYROL(16 janvier 2016)

Depuis le 1er janvier 2015, notre MDPH est devenue la MDMPH, Maison Départementale et Métropolitaine des Personnes Handicapées.

Au sein de la MDMPH, on trouve :

- un service d'accueil (avec possibilité d'accueil particulier pour sourds et malentendants)

- une équipe pluridisciplinaire (médecins, ergothérapeutes, psychologues, conseillers…) qui évalue les besoins de la personne handicapée et élabore un plan d'aide individualisé pour compenser le handicap en relation avec le projet de vie de cette personne.

- la CDA ou CDAPH, Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées) qui, en se basant sur le bilan de l'équipe pluridisciplinaire, est chargée de l'attribution des aides et prestations (cartes d'invalidité, de priorité, AAH, PCH, RQTH…).

M. PEYROL qui siège à notre CDAPH nous a plus particulièrement présenté ce qui concerne la PCH, Prestation de Compensation du Handicap, en cas de surdité.

Il nous rappelle d'abord qu'elle est accordée depuis le 1er janvier 2006 sans conditions de ressources et versée par le Conseil Général du Rhône et la Métropole.

Les critères d'éligibilité sont :

1 - résider de façon stable et régulière en France.

2 - être atteint d'une surdité grave (perte de 50 à 70 dB) et avoir une difficulté absolue pour la réalisation d'une activité (téléphoner, suivre en réunion,…) ou une difficulté grave pour la réalisation d'au moins 2 activités.

Dans ce cas, la PCH peut être accordée pour des aides techniques, spécifiques ou exceptionnelles.

3 - être atteint d'une surdité profonde (perte supérieure à 70 dB) et avoir une difficulté absolue pour la réalisation d'une activité ou une difficulté grave pour la réalisation d'au moins 2 activités.

Dans ce cas, on peut prétendre à des aides techniques, spécifiques ou exceptionnelles et à des aides humaines.

Les critères d'attribution sont :

1 - être âgé de moins de 60 ans au moment de la première demande

ou bien :

2 - avoir plus de 60 ans et avoir été éligible à la PCH avant 60 ans, jusqu'à 75 ans exclus.

(Autrement dit, une personne qui devient sourde après 60 ans n'est pas éligible à la PCH)

3 - avoir plus de 60 ans et exercer toujours une activité professionnelle

4 - être bénéficiaire de l'ACTP (Allocation Compensatrice pour Tierce Personne) et souhaiter la remplacer par une PCH.

Nous pouvons avoir quatre types d'aides :

- aides humaines : forfait surdité si besoin d'un tiers pour communiquer (interprète, preneur de notes, abonnement aux services…)

Il est actuellement de 374,70 € par mois.

- aides techniques : prothèses, implants, détecteurs… tout instrument, équipement ou système technique adapté ou spécialement conçu pour compenser la situation de handicap.

Le maximum octroyé est 3.960 € pour une période de 3 ans.

-aménagement du logement : Tout ce qui est fixé au mur (avertisseurs lumineux fixes, détecteur de présence, de fumée, isolation acoustique, création d'axes de vision intérieure…)

Le montant maximum attribuable est de 10 000 € pour une période de 3 ans.

- aides spécifiques ou exceptionnelles : elles servent à financer des charges inhabituelles.

Pour une aide spécifique, le montant est de 100 € par mois pour une période de 3 ans, pour une aide exceptionnelle 1800 € pour une période de 3ans.

MDMPH du Rhône :

146 rue Pierre Corneille, 69003 LYON Cedex 03, du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 16h30

Tél : 0 800 869 869 Fax : 04 78 62 36 89

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

On peut aussi contacter Mme Patricia ROQUES, assistante sociale à l'adresse suivante :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous remercions M. Peyrol pour sa disponibilité. Il a également évoqué de la carte d'invalidité, nous vous en reparlerons dans un prochain bulletin.

Nicole Leitienne

 

 

Prix du meilleur film sous-titré

 

L’Association pour la réadaptation et la défense des devenus sourds (ARDDS) a décidé de décerner annuellement un « Prix du meilleur film sous-titré » pour promouvoir le sous-titrage des films pour les sourds et les malentendants et sensibiliser les médias et toutes les personnes concernées (professionnels et spectateurs) aux bénéfices du sous-titrage des films francophones en VFST (version française sous-titrée).

Le jury est composé de cinéphiles sourds ou malentendants, adhérents à l’ARDDS ou à d’autres associations partenaires. Il aura la difficile tâche de désigner le meilleur film francophone sous-titré pour les sourds et les malentendants, sorti en 2016.

Le prix 2016 sera attribué à un film francophone sorti en salle en VFST, en France, entre le 1er janvier et le 31 décembre 2016. Les films étrangers sous-titrés pour le public entendant (VOST) ne sont pas concernés. Le prix 2015 a été remis à Jean-Pierre Améris pour le film Marie Heurtin.

Pour plus de renseignements ou faire partie du jury, il suffit de contacter l'ARDDS à cette adresse :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La liste des films en compétition est disponible sur le site Internet de CinéST (http://cinest.fr).

Rachel Poirier

 

En Bref

 

- Lacommission pour l'accessibilité de Lyon Métropole organisait, le 28 janvier après-midi, la première réunion de concertation sur le projet du Pôle d'échange multimodal (PEM) de Perrache en présence des différents partenaires du projet (SPL Confluence, Métropole, Sytral…) Présentation suivie d'une visite sur site.

En prévision de la constitution de groupes de travail pour les réunions ultérieures, on demande aux associations lyonnaises de fournir un panel assez étendu de personnes représentant les différents handicaps. Nous avons ainsi les personnes sourdes ou malentendantes, les personnes en fauteuil électrique, ou en fauteuil manuel, les personnes de petite taille, les personnes âgées, handicapées, déficientes visuelles, sans oublier les autres usagers de la ville.

Il est évident dans ces conditions que les malentendants, Rachel en l'occurrence, ne pouvaient qu'être mal lotis au milieu de tous ces entendants, par rapport aux sourds pourvus d'un interprète.

Il est cependant ressorti de cette réunion que :

Le but des travaux est d'améliorer l'accessibilité et l'accès aux transports, avant fin 2019, à partir de Perrache. L'accès aux métros sera ouvert sur la place Carnot au nord et sur la place des Archives au sud de la gare, le tram T2 sera prolongé pour desservir ces deux accès, tous les quais seront équipés d'ascenseurs. Il est également prévu une nouvelle voûte avec piste cyclable et partie piétonne, des écrans d'informations, balises, éclairages, tout ceci impliquant de nombreux choix sur lesquels les utilisateurs handicapés sont attentifs.

 

- Comme chaque année, L'EFHOH, fédération européenne des associations de personnes malentendantes, organise un évènement autour de son Assemblée Générale. Cette année, c'est à Paris, grâce à la participation active du Bucodes SurdiFrance, que ce déroule cet évènement. Une journée de conférences et stands ouverte à tous est proposée le samedi 2 avril 2016, sur le thème "bien vivre avec une perte d'audition".

Renseignements et inscription avant le 27 février sur le site du Bucodes : http://surdifrance.org

ou par courrier à :

Association Bucodes, MDA 18 (boite 83), 15 passage Ramey, 75018 PARIS

 

- Devant l'abondance de messages et pour assurer un suivi sans retard de notre courriel, j'ai éprouvé le besoin de demander de l'aide, je partage maintenant ce courriel avec Suzette MALLEIN (trésorière) et Rachel POIRIER (secrétaire adjointe).

Nicole Leitienne

 

 

PROCHAINES REUNIONS : les samedis suivants

20 février à 14 h 30 au local : Assemblée Générale

samedi 19 et dimanche 20 mars : stage lecture labiale(pour les inscrits, SO janvier)

16 avril : visite adaptée du musée des Confluences

Prochaines permanences des lundis 14h à 16h : 7 mars, 4 avril, 2 mai