février 2016

N° 389

"Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères sinon nous allons tous périr comme des idiots"
Martin Luther King

 

Sommaire

  • Assemblée Générale 2016
  • Les prothèses auditives et la maladie d'alzheimer
  • Communauté de communes de l'Ozon

  • L'association Amely

  • retour sur le repas de noël 2015

  • Témoignage sur les détecteurs de fumée

  • Cotisation et adhésion

  • En bref

  • Les prochaines réunions

     

    Notre association adresse à tous ses adhérents et leurs familles, ses partenaires, ses amis, les meilleurs vœux pour l'année 2016, santé, amitié, réussite, sérénité aussi…

    Que nous fassions toujours mieux pour accueillir, aider, partager !

     

    ASSEMBLEE GENERALE

    Vous êtes invités à participer à notre prochaine assemblée générale ordinaire qui se tiendra samedi 20 février 2016, à 14h30 au local : 13 rue Antoine Lumière (8ème)

    Venez nombreux échanger vos idées, exprimer vos souhaits…

    Le rapport moral et d'activité vous sera distribué en début de réunion.

    Ordre du jour : - approbation du rapport moral et d'activité, du rapport financier

    - propositions pour 2016

    - approbation et vote du budget prévisionnel 2016

    - informations, prochaines actions, questions diverses…

    Cette assemblée est ouverte à tous, seuls les adhérents à jour de cotisation pourront voter les différents rapports.

     

  • Les prothèses auditives pour lutter contre l'Alzheimer ?

    La maladie d'Alzheimer est reconnue comme une pathologie neurodégénérative. Comment les appareils auditifs peuvent-il améliorer la qualité de vie des patients et de leur famille ?

    La maladie d'Alzheimer entraîne un repli social et familial chez les patients atteints. Les traitements médicamenteux ont montré un ralentissement de la dégradation des fonctions cognitives mais uniquement aux premiers stades de la maladie. Sans validation clinique, il est fortement recommandé aux familles des patients atteints d'encourager la stimulation cognitive nécessaire au maintien des capacités intellectuelles, ralentissant ainsi leur dégradation et celle des fonctions sensorielles grâce au port des appareils auditifs.

    Les différentes recherches menées mettent en avant la relation entre les troubles auditifs et la maladie d'Alzheimer liés principalement au facteur de l'âge.

    Une étude a démontré l'importance de la préservation des fonctions cognitives chez les patients de plus de 55 ans possédant une surdité supérieure à 30dB. L'absence de stimulation auditive chez les patients presbyacousiques vient s'ajouter au facteur anatomique relevé lors d'une étude autopsique montrant certaines lésions au niveau des noyaux relais des voies auditives ascendantes, caractéristiques de la maladie d'Alzheimer.

    L'appareillage auditif précoce améliore la captation des sons et permet une stimulation du système auditif central. Ainsi le port de prothèses auditives, améliore la plasticité cérébrale et permet une meilleure perception des stimuli auditifs. L'appareillage auditif est donc bénéfique pour la qualité de vie du malentendant et de sa famille, et évite l'isolement. Chez un patient atteint d'Alzheimer, le port des prothèses auditives a des conséquences positives sur ses capacités cognitives. Paradoxalement, cette prise en charge audioprothétique est pourtant trop rare chez ces patients.

    Afin d'améliorer la prise en charge des patients atteints, il est important de développer une campagne de sensibilisation auprès de la population qui doit prendre conscience de la nocivité des problèmes auditifs même auprès de la population non atteinte.

    Chez les patients Alzheimer malentendants, l'adaptation d'appareils auditifs agit sur le plan comportemental et améliore les capacités de communication, facilitant leur maintien à domicile et réduisant leur prévalence à intégrer des instituts spécialisés, évitant ainsi les surcoûts liés à cette prise en charge.

    Liens pour plus d'information :

    http://www.ideal-audition.fr/appareils-auditifs-diminuent-les-risques-d-alzheimer

    http://www.santemagazine.fr/maladie-d-alzheimer-la-baisse-de-l-audition-en-cause-29446.html

     

     

    Communauté de Communes du Pays de l'Ozon (CCPO)

    La CCPO regroupe Chaponnay, Communay, Marennes, Saint-Symphorien d'Ozon, Sérézin-du- Rhône, Simandres et Ternay.

    Une Commission Communale pour l'Accessibilité a été créée à Saint-Symphorien d'Ozon, le 3 février 2015. Mr Pierre BALESIO, maire de Saint-Symphorien m'a demandé si je voulais faire partie de cette commission, ce qui me tient à coeur car c'est mon village. Monsieur BLEUZE, maire de Sérézin-du-Rhône, est le vice-président délégué à l'accessibilité.

    Dès la première réunion, le 6 mai 2015 (pour moi), il m'a demandé de me présenter. Mais avant, il a bien insisté sur mon handicap, la surdité, pour sensibiliser l'assemblée, me parler en face en articulant. Et lors des réunions, il n'hésitera pas à rappeler à l'ordre les personnes présentes, ce que j'apprécie beaucoup.

    A chaque réunion, tout est retransmis sur écran. Les réunions sont très agréables et confortables pour les malentendants. Madame Anne-Sophie CHABAL qui anime les réunions, articule très bien et je la remercie. Toutes les personnes de cette commission sont très réceptives au handicap quel qu'il soit, ce qui n'est pas toujours le cas.

    Beaucoup de questions m'ont été posées sur la malentendance et surtout sur la boucle magnétique, inconnue pour eux.

    Le 8 juin 2015, la CCPO a organisé une réunion d'information concernant la mise en accessibilité des ERP (établissements recevant du public) pour mobiliser les commerçants, artisans et professions libérales. La Chambre de commerce et des métiers était présente.

    Il y a eu différentes réunions les 11 juin, 1er juillet, 3 septembre, 4 novembre.

    À la CCPO, la commission est très investie et il y a un échange enrichissant et très agréable.

    Si toutes les commissions pouvaient être ainsi, quel bonheur pour nous, même si nous savons que le handicap auditif ne passera pas au premier plan.

    Mais cela fait un tel bien d'être entendu.

    Véronique Szczesniak

     

    L'association AMELY - accès au droit et médiation

    AMELY est une association Loi 1901 qui a été créée en 1986 pour donner à chacun le choix de deux moyens indissociables et complémentaires de régler ses problèmes du quotidien par l’accès au droit et à la médiation.

    L’association est reconnue d’intérêt général depuis 2008 et propose donc deux services complémentaires et gratuits aux habitants :

    - l’accès au droit pour tous grâce à une information personnalisée sur ses droits et démarches juridiques en entretiens individuels avec des juristes qualifiés et à l’écoute de vos besoins,

    - la médiation de quartier pour vous aider à résoudre vos conflits au quotidien (conflits relationnels, administratifs, conflits de consommation…)

    Pour pouvoir bénéficier de ces services, il suffit de s'adresser à la permanence la plus proche de son domicile. Il en existe seize sur le Grand Lyon et sa région. Les entretiens sont strictement confidentiels et durent 30 min.

    Lors de notre permanence du lundi 7 décembre, nous avons reçu Mme LUC, présidente de l'association et Mme DEBISE, juriste et directrice adjointe. Elles souhaitent que toutes leurs agences soient accessibles aux personnes handicapées, notamment les personnes sourdes et malentendantes. Notre association accepte bien volontiers de les aider ou conseiller.

    Pour contacter l'association AMELY :

    45 rue Smith (agence principale)

    69002 LYON

    Sans rendez-vous le lundi (14h30-18h30)

    ou sur rendez-vous : tel 04 78 37 90 71

    e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    site internet : www.amely.org

    (documents complémentaires au local, n'hésitez pas à demander)

     

    Notre repas de Noël du samedi 19 décembre

 

C'est autour de cette grande table que nous avons partagé notre traditionnel repas de Noël. Outre l'apport d'un bon traiteur, champagne, vins, chocolats, gâteaux, café, cadeaux ont été offerts par de nombreux convives.

L'installation, le service, le rangement et le balayage ont été assurés avec brio grâce à une équipe fournie et particulièrement efficace. Un grand merci à tous.

Nicole Leitienne

 

DETECTEUR DE FUMEE témoignage

Ne pouvant entendre les alarmes en général car la fréquence est hors de mon audition, j'avais fait une demande de prise en charge par la MDPH pour un détecteur adapté au mois de novembre 2014. En janvier 2015, le bailleur social dont je dépends m'a confirmé par écrit que cette dépense était à leur charge et qu'un détecteur adapté (composé d'un flash lumineux et d'un coussin vibrant) me serait installé. J'ai donc laissé tomber la piste MDPH.

En avril, nous avons été avertis par affichage dans le hall de l'immeuble que des installateurs procéderaient à la mise en place des détecteurs dans la quinzaine. J'ai donc pris contact avec l'entreprise mandatée pour préciser qu'il fallait un détecteur spécial pour moi et en parallèle j'ai informé la régie par mail. Le jour prévu, les installateurs arrivent sans le détecteur adapté. Ils me disent que si je voulais un détecteur spécifique cela serait à mes frais. Ayant le courrier de la régie, je leur montre le document. Un des ouvriers appelle donc son patron pour y voir plus clair. Verdict : «On vous installe quand même celui-ci et mon patron viendra courant juin vous installer un détecteur avec flash et vibreur.». Fin juin, je recontacte le bailleur car point de nouvelles du détecteur. Miracle du 2 juillet, 2 personnes viennent pour installer le détecteur spécifique. Bien sûr il a fallu enlever l'autre qui n'était pas compatible avec le flash. L'installation ne fut pas simple : au départ lorsque le détecteur se déclenchait, cela faisait flasher le récepteur-flash de la sonnette de la porte d'entrée ! Il m'a dit que c'était le premier de ce type qu'il installait.

Double installation, double détecteur mais on y arrive !

Pour info technique il s'agit d'un modèle de la gamme Ei650 avec un module spécifique à intégrer au détecteur Ei600 et E1170RF solution malentendants.

Rachel Poirier

 

Cotisation 2016 et abonnement à la revue nationale "6 MM"

La cotisation 2016 est maintenue à 25 €. La feuille d'adhésion ou ré-adhésion est jointe à ce bulletin qui vous est exceptionnellement adressé par courrier. Elle vous permet, si vous le souhaitez de vous abonner également à la revue nationale "6 Millions de Malentendants".

Pour la bonne organisation de nos activités et une actualisation indispensable du fichier de nos adhérents, merci de la compléter avec la plus grande attention et de la retourner, au plus tard le 15 février 2016, avec votre règlement en un seul chèque à l'ordre de l'ALDSM, à l'adresse suivante :

Suzette MALLEIN (trésorière), 686 Chemin des Bruyères, 38110 Dolomieu.

 

 

En bref

- N'oubliez pas de demander à votre audioprothésiste la feuille de soins qui permet d'obtenir de votre caisse de sécurité sociale un remboursement de vos achats de piles. (En cas d'achat par internet, voyez si c'est possible)

- L’ARDDS organise, en août 2016, à Bordeaux, deux stages de formation et d’entraînement àla lecture labiale d’une semaine chacun :

- du mardi 16 au mardi 23 août

- du mercredi 24 août au mercredi 31 août

En raison du nombre limité de places, nous vous conseillons d’envoyer très vite votre bulletin d’inscription.

(bulletin disponible au local ou par internet sur : http://www.ardds.org/content/stages-dété )

 

PROCHAINES REUNIONS :les samedis suivants

20 février à 14h30 au local : Assemblée Générale

Samedi 19 et dimanche 20 mars : stage de lecture labiale (voir bulletin précédent)

Samedi 16 avril : visite adaptée du musée des Confluences

Prochaines permanences des lundis 14h à 16h : 1er février, 7 mars, 4 avril